Amber Capital demande à Suez de changer de stratégie

le 18/07/2019

Dans une lettre adressée à Suez ce jeudi, Amber Capital préconise une "remise à plat" stratégique pour libérer le potentiel.

Les marchés actions sont revenus à leur point de départ en octobre dernier avant la correction.
(Crédit Thinkstock.)

Amber Capital a annoncé jeudi avoir envoyé aux membres du conseil d'administration de Suez une lettre et une présentation détaillée dans lesquelles «le fonds partage ses recommandations pour une remise à plat de la stratégie afin de remettre le groupe sur le chemin de la création de valeur».

Le directeur général «Bertrand Camus a affirmé l'ambition qu'il a pour le groupe lors de l'assemblée générale le 14 mai dernier», a commenté une porte-parole de Suez, contactée par l'agence Agefi-Dow Jones. «La revue stratégique est en cours et comme prévu, il la présentera à l'automne», a-t-elle ajouté.

Amber Capital pointe dans son communiqué «plusieurs années de performances boursières décevantes», illustrées par «une sous-performance de -149% sur son comparable Veolia sur les six dernières années». «Près de onze ans après l'introduction en Bourse, le cours de l'action Suez est inférieur d'environ 9,4% au cours d'introduction de 14 euros par action», souligne le fonds.

Selon Amber Capital, «la raison principale de cette performance décevante est une allocation du capital sous-optimale adossée à un modèle fortement capitalistique favorisant la croissance du chiffre d'affaires au détriment de la rentabilité».

Le fonds estime ainsi que «l'heure du changement est venue pour Suez». Alors que le groupe a vu son résultat net par action reculer de 57% environ sur dix ans malgré un quasi doublement de la base de capitaux employés, Amber Capital considère qu'une revue de la stratégie d'allocation d'actifs de l'entreprise est nécessaire.

Suez «devrait s'engager dans une revue complète de son portefeuille, se séparer d'actifs matures et utiliser les produits de cession pour réinvestir, se désendetter et effectuer des rachats d'actions», affirme Amber Capital.

Dans sa lettre, le fonds évoque la possibilité d'une «cession d'Agbar Espagne pour initier un cycle de rotation d'actifs», cet actif ayant «atteint un niveau de maturité qui se traduit par peu de perspectives industrielles pour Suez».

D'après les estimations d'Amber Capital, «Suez pourrait débloquer jusqu'à 1,1 milliard d'euros de création de valeur, soit environ 1,8 euro par action» avec cette cession dont le produit brut pourrait s'élever à environ 3 milliards d'euros.

Le fonds se dit convaincu que "en passant par un examen stratégique approprié, comprenant une rotation d'actifs ambitieuse ainsi qu'un business model moins capitalistique, la nouvelle direction réunira les conditions nécessaires pour favoriser une croissance rentable et durable".

Il espère que ce changement de cap «sera endossé par la nouvelle équipe de direction lors du Capital Markets Day prévu au quatrième trimestre 2019». Pour le mettre en oeuvre, Amber Capital préconise «une diminution de la taille du conseil d'administration de Suez [qui] permettrait d'instaurer une gouvernance plus agile et plus efficace pour les prises de décisions».

Si ces conditions sont réunies, Amber Capital se dit confiant que «le nouveau directeur général, Bertrand Camus, et son équipe seront en mesure d'augmenter la rentabilité des capitaux employés (ROCE) du groupe entre +150 points de base (pb) et +300 pb par rapport au ratio actuel de 6,2% qui est tout juste en ligne avec le coût du capital (WACC) de la société».

Sur le même sujet

A lire aussi