Danone, la croissance durable récompensée

le 21/09/2017

Le groupe s'est vu décerner le Grand Prix 2017 du Gouvernement d'Entreprise de L'Agefi.

Emmanuel Faber, directeur général de Danone
Emmanuel Faber, directeur général de Danone.
(Photo Bloomberg.)

Déjà récompensé en 2004, Danone est primé cette année pour sa stratégie de gouvernance globale, avec le Grand Prix du Gouvernement d'Entreprise de L'Agefi. Il obtient aussi le deuxième prix dans trois catégories (Fonctionnement des organes sociaux, Responsabilité sociétale, Ethique, compliance et évaluation des risques).

Danone a su faire évoluer son conseil d’administration en l’espace de quelques années, afin d’adopter les meilleures pratiques du marché. Entre 2010 et 2015, le taux d’indépendance du conseil d’administration est passé de 43% à 77%, un taux supérieur à celui recommandé par le code Afep-Medef (à savoir un taux de 50%). Le groupe compte plus de 46% de femmes à son conseil d’administration, avec là aussi une mutation rapide. La part de femmes n’était que de 7% en 2010. Il est à l’initiative du programme EVE, un séminaire de leadership interentreprises pour les femmes et hommes «éclairés», dupliqué depuis en Asie, et plus récemment en Afrique.

Le groupe, dirigé par Emmanuel Faber (photo), s’inscrit également comme l’un des acteurs d’une économie responsable et durable. Danone a été l’un des premiers groupes français à avoir adhéré aux principes de l’International Integrated Reporting Council (IIRC). Le rapport intégré est distinct des autres publications du groupe. Il est conforme aux lignes directrices de la Global Reporting Initiative 4 (GRI). La GRI affirme l’importance de communiquer sur les enjeux pertinents de l’entreprise reflétant les impacts économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux propres à l’organisation et influant sur les évaluations et les positions des parties prenantes envers l’entreprise.

Enfin, Danone a conçu des indicateurs de performance extra-financiers dans les branches et les métiers. Le groupe est en voie de finaliser une stratégie à horizon 2030, autour de plusieurs axes : une croissance supérieure, durable et profitable ; des marques fortes et engagées ; une entreprise inclusive.

Sur le même sujet

A lire aussi