Nickel muscle sa stratégie sur les régions

le 09/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque qui revendique 1,9 million de comptes en France, lance aujourd’hui une carte personnalisable My Nickel.

Nickel va proposer une carte personnalisée
Nickel va proposer une carte personnalisée avec le choix entre plusieurs couleurs et même certaines régions.
(Photo Nickel.)

Nickel joue la carte de la personnalisation. Elle lance aujourd’hui My Nickel une carte qui permet aux clients d'afficher leur région favorite. Au prix de 10 euros, cette carte personnalisée se situe entre son offre standard et l’offre premium Nickel Chrome. «Jusqu’à présent, nous proposions une carte bancaire instantanée, qui implique de délivrer une carte standard à nos clients. Or, nos clients cherchent à avoir une carte personnalisée plus traditionnelle», explique Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel qui compte 1,9 million de comptes ouverts, dont 140.000 cartes premium.

10.000 points de vente
en France d’ici 2024

Cette nouvelle offre s’inscrit dans la stratégie territoriale de la banque. Six régions, parmi lesquelles la Bretagne, la Corse et la Guadeloupe, pourront déjà figurer sur cette carte. «Nous voulons être la néobanque des territoires, qui veut être plus proche de ses clients», explique sa patronne. Nickel est le troisième réseau de distribution de comptes courants, avec 6.000 points de vente. Elle compte ouvrir 10.000 points de vente en France d’ici 2024 afin de devenir le premier réseau de distributeur.

Initialement prévue pour l’an dernier, le lancement de cette offre se fait finalement en plein couvre-feu. Confiante, sa patronne estime que le lancement demeure «très important dans la crise sanitaire, puisque nous avons tous vécu l’importance de la proximité, de nos territoires». Pourtant, le couvre-feu a davantage ralenti l’activité de la banque que le deuxième confinement «où les gens se sont finalement adaptés», admet  Marie Degrand-Guillaud.

Activité divisée par deux
durant le confinement

D’ici mars ou avril, Nickel devrait dépasser le cap des 2 millions comptes ouverts en France et en vise 4 millions à horizon 2024. «Ce sera une année incertaine vu le contexte, mais nous souhaitons continuer à accélérer notre croissance», explique sa directrice déléguée. Depuis le mois de septembre, la banque enregistre plus de 40.000 nouvelles ouvertures de comptes par mois, alors que son activité a été divisée par deux durant le premier confinement : la banque avait ouvert 15.000 comptes au lieu de 30.000.

Cette année, la banque veut également réussir son lancement à l’international, après s’être implantée en Espagne début janvier, où 70 points de vente sont désormais actifs. Elle prépare notamment son arrivé en Belgique et au Portugal en 2022. Si Nickel est rentable en France depuis 2018, cela ne sera pas le cas avant plusieurs années à l’étranger. Avec 500 salariés dont 30 personnes à Madrid, Nickel ambitionne de recruter plus de 100 personnes par an jusqu'en 2024.

Sur le même sujet

A lire aussi