N26 vise large pour grandir en France

le 24/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec sa nouvelle offre N26 Smart, la néobanque ambitionne d’atteindre 100 millions de clients dans les prochaines années, dont 5 millions dans l'Hexagone

N26, néobanque allemande
La néobanque allemande N26 revendique 1,6 million de clients en France et annonce y être déjà rentable.
(RK.)

Malgré la pandémie, la néobanque allemande N26 veut montrer qu’elle se porte bien. Elle lance aujourd’hui « N26 Smart », une nouvelle offre premium à moins de 5 euros par mois. «L’offre va s’intercaler entre N26 Standard et N26 You. Le client aura accès à des outils de gestion plus fine, par exemple à l’aide par téléphone 24h/24», précise à L’Agefi Jeremie Rosselli, directeur général de N26 France et Benelux.

L’offre qui se veut «compétitive» donne accès à certains services (assurance…) ou encore permet d’épargner grâce à la fonctionnalité ‘arrondis’, arrondissant chaque achat à l'euro supérieur. N26 Smart sera disponible dans 23 des 25 marchés où N26 opère déjà. Elle ne sera pas accessible en Suisse ni aux Etats-Unis où la néobanque s’est lancée il y a peine un an, et où elle revendique 500 000 clients.

Avec cette offre qui vise à la fois les particuliers comme les auto-entrepreneurs, la néobanque aux 5 millions de clients, ambitionne d’atteindre 100 millions de clients dans les prochaines années. «Nous voulons proposer une offre qui s’adresse à plus de clients. Nous sommes déjà rentables en France, cette offre devrait nous permettre de développer notre croissance et notre nombre de clients», explique le dirigeant.

La néobanque revendique 1,6 million de clients en France. «Dans les prochains mois, nous arriverons aux 2 millions de clients en France. Ce type d’offre nous permettra de passer au delà et de viser les 5 millions de clients», ajoute-t-il. Les clients N26 France sont présents dans plus de 12.000 villes, 40 % d’entre eux ont plus de 35 ans.

Cette nouvelle offre s’inscrit dans une stratégie plus large pour la néobanque. N26, qui compte plusieurs milliards d’euros sous gestion, souhaite miser sur l’épargne en 2021. «Nous avons noué un partenariat avec Raisin en Allemagne, qui ne concerne à ce jour que les clients allemands. L’idée est d’étendre ce partenariat au reste des pays où N26 est présent, en visant la France au départ», souligne le patron français.

Pendant les périodes de confinement, ses clients français ont épargné 300 euros par mois. Depuis fin octobre, N26 applique une taxe de 0,5% aux dépôts détenus au-dessus de 50.000 euros, l’idée étant de réorienter les dépôts de ses clients vers les solutions d’épargne.

N26 vise un nouveau tour de table en 2021, qui pourrait lui faire dépasser sa valorisation actuelle de 3,5 milliards de dollars. 

A lire aussi