Cashbee sort la carte Generali France pour se démarquer

le 03/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La fintech se lance dans l'assurance vie. Elle espère ouvrir plusieurs centaines de contrats d’ici la fin de l’année.

Generali assurances
Ce partenariat rentre dans la stratégie de Generali tournée vers l'assurance vie digitalisée.
(RK.)

Cashbee veut aller plus loin. La fintech française spécialisée dans l’épargne, lance aujourd’hui Cashbee+, un contrat d’assurance vie en partenariat avec Generali France. La fintech occupera un rôle de courtier, en permettant aux épargnants d’ouvrir un contrat d’assurance vie sur sa plate-forme, tandis que la gestion des fonds sera pilotée par Generali France.

«Le monde de l’épargne individuelle doit être rendu plus simple, abordable et accessible», indique à L’Agefi Marc Tempelman, co-fondateur de Cashbee. «Notre objectif est que nos utilisateurs fassent travailler leur épargne de précaution sur le compte Cashbee rémunéré et placent leur épargne longue via Cashbee+», ajoute-t-il.

A ce jour, Cashbee revendique 6.000 clients et ambitionne de quadrupler ce nombre dans le courant de l’année 2021. La fintech espère ouvrir plusieurs centaines de contrats d’assurance vie d’ici la fin de l’année. L’intérêt pour Generali est par ailleurs «d'attirer une clientèle qui est de plus en plus digitale, notamment dans le contexte de crise sanitaire où les clients ont moins envie de rencontrer leur conseiller», poursuit le dirigeant.

La fintech est passée de 2 millions d’euros collectés en septembre 2019 à 25 millions d’euros au total, multipliant ses encours par douze. Cela s’expliquerait à la fois par le contexte particulier du confinement, qui a incité les Français à épargner plus que d’ordinaire mais également parce que «nos nouveaux encours ne proviennent pas que de nouveaux clients, les clients existants mettent de côté de façon régulière via Cashbee», précise Marc Tempelman. La fintech prévoit d’atteindre 100 millions d’euros dans le courant de l’année prochaine.

Dans le cadre de cette nouvelle offre 100% mobile, Casbee ne facturera ni les frais d'entrée ni de sortie ni d’opération. En revanche, la fintech prélèvera une fois par an des frais de gestion «qui ne dépassent pas 1% du montant des encours», ces commissions seront partagées entre Generali France et la fintech.

Investissements responsables
exclusivement

La fintech proposera exclusivement des investissements responsables, «car nous pensons que toutes les générations sont de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux», ajoute le co-fondateur. Les clients pourront par ailleurs orienter leur épargne en choisissant d’investir dans des thématiques, que ce soit la tech, l’inclusion sociale, le climat ou l’impact, incluant à la fois tech, inclusion et climat.

Cette annonce illustre par ailleurs la stratégie de Generali tournée vers l'assurance vie digitalisée. Depuis 2018, Generali France est partenaire de l'écosystème La Place Fintech au Palais Brongniart, lui permettant de nouer des partenariats avec de nombreux acteurs dans ce secteur, tels que Nalo, Binck.fr ou encore Boursorama et ING Direct. Mi-septembre, Generali France a également pris une participation minoritaire dans la fintech Advize spécialisée dans l’assurance vie en ligne. «Generali a fait le choix de constituer des équipes en interne dédiées à des acteurs comme nous», confie Marc Tempelman.

Avec cette nouvelle offre, Cashbee entrera en concurrence avec Advize, mais également avec des robo-advisors français, comme Nalo et Yomini. Lancée en 2018, Cashbee est agréée par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

A lire aussi