Londres renforce son contrôle du prêteur Amigo

le 20/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le prêteur britannique de subprimes devra obtenir l'approbation de l'autorité de tutelle pour permettre le transfert d'actifs en dehors du groupe.

La Financial Conduct Authority (FCA) a encore frappé. Le prêteur britannique de subprimes Amigo a conclu hier un accord d'«exigence volontaire d'actifs» avec l’autorité britannique, impliquant qu'il devra obtenir son approbation préalable pour permettre le transfert d'actifs en dehors du groupe ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi