Orange Bank mise sur l’intégration des télécoms dans la banque

le 02/07/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’ajout du cashback, dès le 4 juillet, sur la carte Visa Premium d’Orange Bank illustre sa stratégie : parier sur son réseau de boutiques pour conquérir plus de clients.

Orange Bank
(Médiathèque Orange)

«Mon objectif est de fabriquer des offres qui sont utiles à mes actionnaires», a confié Paul de Leusse, directeur général adjoint Mobile Finance chez Orange et directeur général d’Orange Bank, à L’Agefi dans un entretien exclusif. Pour lui, la croissance d’Orange Bank passera par l’intégration des télécoms dans la banque.

Dès le 4 juillet, sa carte Visa Premium possédera une nouvelle fonctionnalité : le cashback. Celui-ci permettra aux clients de bénéficier d’un remboursement de 5% du montant de leurs achats (jusqu’à 100 € par achat) effectués en boutique Orange ou sur le site d’Orange. «Pouvoir donner aux clients des réductions sur du contenu Orange chez Orange Bank, cela a de la valeur», estime Paul de Leusse.

Animer les clients d’Orange Bank avec des contenus non bancaires, la banque l’a déjà testé. «On avait dit à nos clients que, s’ils réalisaient 15 opérations sur un mois donné, ils pouvaient prétendre à un jeu pour gagner un nouveau téléphone mobile. C’était à l’époque où nous avions 200.000 clients, plus de 80.000 ont participé au jeu», se targue le directeur général de la banque.

Des «telco» qui vendent de la banque

Paradoxalement, si Orange Bank se revendique comme banque mobile, elle se sert de son réseau de boutiques pour conquérir plus de clients. Un tiers des 600 boutiques d’Orange distribuent ses services bancaires. La banque ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Pour Paul de Leusse, «le métier de banquier n’est pas un métier qui enchante les gens». Ainsi, chez Orange Bank, on demande «aux vendeurs ‘telco’ de vendre de la banque. En l’espace de six mois, ils arrivent à des taux de productivité qui sont très élevés, en moyenne 10 opérations par mois. Et les meilleurs 10 % des vendeurs Orange dépassent les 40 ouvertures de compte par mois.»

Son réseau de boutiques souhaite «toucher toute la population française». Pourtant, Orange Bank vient à peine de dépasser les 300.000 clients. La banque reste donc encore loin de Boursorama (1,8 million de clients) et d’ING (1 million de clients en France).

Orange Bank réfléchit à de nouvelles offres de financement en boutique qui permettront aux clients de faire des étalements de paiements. De nouvelles fonctionnalités qui feront qu’en 2019 Orange Bank sera de nouveau en perte.

Sur le même sujet

A lire aussi