Ledger lance un nouveau portefeuille de cryptomonnaies et un plan stratégique

le 22/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

D’ici douze mois, la pépite française compte devenir leader sur ses deux marchés principaux, le wallet physique et la plate-forme de gestion.

La start-up française Ledger fabrique des portefeuilles semblables à des clés USB pour stocker des cryptoactifs.
La start-up française Ledger fabrique des portefeuilles semblables à des clés USB pour stocker des cryptoactifs.
(photo Ledger.)

Avec 180 collaborateurs et une hypercroissance, la start-up française Ledger avait besoin d’ajuster son fonctionnement. C’est pourquoi ce fabricant de portefeuilles physiques ressemblant à des clés USB pour stocker des cryptomonnaies a fait évoluer son organisation et s’est doté d’un plan stratégique de croissance à douze mois. Eric Larchevêque, cofondateur et président de la société créée en 2014, devient président exécutif du conseil d’administration et Pascal Gauthier, investisseur dès l’origine et membre du conseil d’administration, qui avait la fonction de directeur général, devient chief executive officer. Une nécessité pour Eric Larchevêque qui a besoin de consacrer plus de temps à sentir et comprendre les marchés blockchain dont l’évolution rapide requiert une écoute fine et continue.

Parallèlement, un plan stratégique de croissance a été établi, dont Pascal Gauthier prend en charge l’exécution au quotidien. Ses objectifs : faire de Ledger le leader sur ses deux marchés principaux, celui du «hardware wallet», le Nano dont il existe déjà plusieurs versions, et celui de la plate-forme de gestion des cryptomonnaies Ledger Vault dédiée aux institutions financières. Ces deux activités devraient permettre à la société de mieux gérer les à-coups de production liés à la volatilité des cryptomonnaies.

Le Nano S s’est déjà vendu à 1,5 million d’exemplaires dans 165 pays. Il permet de conserver des cryptomonnaies dans un appareil de la taille d’une clé USB mais avec un mini-écran pour la validation des transactions, et peut être connecté à n’importe quel ordinateur. Surtout, le Nano S a obtenu la certification de sécurité de premier niveau remise par l’Agence national de sécurité des systèmes d’information. Et Ledger lance actuellement le Nano X, nouvelle version plus sécurisée, à la capacité de stockage renforcée, dotée du Bluetooth afin d’être utilisée facilement avec un smartphone et de Ledger Live, l’application mobile compagnon. 

Sur le marché des institutions financières, Ledger Vault accessible en mode Saas a déjà séduit une trentaine de clients, spécialistes de la conservation, hedge funds et autres établissements financiers. Une joint-venture est en cours de constitution avec Nomura et une collaboration a commencé avec Samsung qui a pris une petite participation de 2,6 millions d’euros dans Ledger.

Sur le même sujet

A lire aussi