Bankin’ lève 20 millions d’euros pour développer Bridge

le 18/04/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Cette offre conçue pour les métiers du chiffre et les établissements financiers constitue le socle de l’open banking.

La fintech Bankin’ propose un appli de gestion de comptes bancaires.
La fintech Bankin’ propose une appli de gestion de comptes bancaires.
(Photo Bankin’.)

Bankin’ est déjà bien installé dans le paysage des services financiers. La fintech vient de lever 20 millions d’euros pour renforcer son offre et devenir «un acteur référent de l’open banking». Forte de ses 2,9 millions d’utilisateurs, l’application propose d’accéder à ses données bancaires agrégées, catégorisées et à des recommandations personnalisées. Elle est connectée à 350 banques dans quatre pays : la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie.

La fintech a rapidement été sollicitée par des entreprises qui souhaitaient intégrer leurs données bancaires directement dans leurs logiciels de gestion ou permettre à leurs experts-comptables d’accéder à leurs comptes de façon automatisée et fiable. C’est ainsi qu’est née Bridge, une API d’open banking utilisée actuellement par plus de 50 clients comme Sage, Cegid ou encore Milleis Banque ou la Banque Oddo, mais aussi des fintech comme October (plate-forme de prêt aux entreprises). Bankin’ a obtenu un agrément d’établissement de paiement dans le cadre de la directive DSP2 en janvier 2018. Son activité est en pleine accélération, c’est pourquoi Bankin’ a mené cette levée de fonds qui complète les 8,4 millions d’euros déjà collectés depuis la création de la société en 2011.

Renforcer l'équipe 
de data scientists

Concrètement, la somme recueillie auprès de nouveaux investisseurs servira à développer des connecteurs avec de nouveaux établissements, Bankin’ couvre déjà 95% des banques en France, 85% en Espagne et au Royaume-Uni et 65% en Allemagne. De plus, l’entreprise doit gérer la transition vers la DSP2 et préparer ses connexions aux nouvelles API que les banques commencent à publier pour donner un accès normalisé et sécurisé aux comptes. «Nous comptons également améliorer notre technologie pour traiter et enrichir plus finement les données des comptes et développer de nouveaux algorithmes grâce au renforcement de notre équipe de data scientists, précise Joan Burkovic, CEO de Bankin’. Cela permettra de mieux connaître les clients, de personnaliser davantage les services et de fournir des outils performants pour la lutte contre la fraude.»

Enfin, Bankin’ lancera l’initiation de virement dans le courant de l’année pour les clients de Bridge (le service est disponible pour les particuliers depuis février 2017) et compte sur l’arrivée du virement instantané pour créer de nouveaux usages au service des consommateurs et des entreprises.

Sur le même sujet

A lire aussi