BNP Paribas mise sur l’intelligence artificielle de Digital Reasoning

le 21/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société américaine a levé 30 millions de dollars dans un nouveau tour de table mené par la banque hexagonale.

BNP Paribas mise sur l’intelligence artificielle de Digital Reasoning
BNP Paribas a mené le tour de table pour la nouvelle levée de fonds de Digital Reasoning.
(Photo Pierre Chiquelin.)

Fondée en 2000 par Tim Estes dans le Tennessee, Digital Reasoning vient de boucler une nouvelle levée de fonds à hauteur de 30 millions de dollars (24,4 millions d’euros), ce qui porte à 106 millions de dollars la totalité des fonds levés par l’entreprise depuis sa création. BNP Paribas a mené ce nouveau tour de table, auxquels ont également pris part Barclays et Square Capital. Des investisseurs ayant déjà participé aux tours de table précédents, à l’image de Goldman Sachs, le Nasdaq, Lemhi Ventures, HCA et le Partnership Fund de la ville de New York, se sont également joints à cette levée de fonds.

«Nous avons été tout particulièrement attirés par la capacité d’intelligence artificielle développée par Digital Reasoning», explique à L’Agefi Olivier Osty, responsable de Global Markets au sein de BNP Paribas. «Cela a permis à cette entreprise de développer avec succès un produit compétitif sur le marché. Ce produit nous permet à la fois d’améliorer la surveillance de nos opérateurs et d’enrichir la manière dont on pouvait travailler avec nos clients». Digital Reasoning est en effet capable de détecter les velléités de manipulation dans les salles de marché ou encore d’aider à mieux comprendre les interactions entre les vendeurs d’une banque et leurs clients. 

Une place au conseil

Grâce à sa plate-forme d’apprentissage automatique Synthesys, la société peut ainsi transformer de grandes quantités de données, aussi bien structurées que non structurées (messages audio, réseaux sociaux, chats, e-mails, etc…) en des données exploitables. «A la différence de beaucoup de leurs concurrents, la grande force de Digital Reasoning consiste à capturer le sens caché d’une phrase», poursuit Olivier Osty. Dans le cadre de cette levée de fonds, Angel Rodriguez-Issa, responsable mondial des investissements stratégiques de Global Markets chez BNP Paribas, a rejoint le conseil d'administration de Digital Reasoning.

«Notre rôle d’investisseur nous permet non seulement d’avoir une place au conseil d’administration mais aussi de mieux comprendre les tendances du marché et de nous ajuster», déclare le responsable de Global Markets. Pour l’heure, BNP Paribas vient de démarrer des ‘proofs of concepts’ avant un déploiement mondial de la solution attendu d’ici à la fin de cette année. 

A lire aussi