Fidor ne sera pas une banque en France

le 31/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

François Pérol, président du directoire du groupe BPCE
François Pérol, président du directoire du groupe BPCE
(BPCE)

La néobanque allemande Fidor, rachetée par BPCE en juillet 2016, « ne sera pas une banque en France », a déclaré aujourd’hui le président du directoire du groupe mutualiste François Pérol, à l’occasion du Paris fintech forum. « Nous allons développer un modèle d’entreprise plus léger et moins cher, sans licence bancaire, qui proposera des services basés sur la DSP2 », a-t-il détaillé, en référence à la deuxième directive européenne sur les services de paiement. Fidor n'utilisera pas en France l'agrément bancaire qu'elle détient en Allemagne et fournira aux particuliers les services permis par la DSP2.

BPCE a par ailleurs annoncé un partenariat avec la fintech britannique Meniga (dont la R&D se trouve en Islande), qui aide les institutions financières à utiliser leurs données pour personnaliser leurs canaux digitaux et augmenter l’engagement de leurs clients.

Sur le même sujet

A lire aussi