Prodigy Finance lève des fonds pour se développer aux Etats-Unis

le 22/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une grande banque d’investissement a prêté 200 millions de dollars à la start-up pour financer les études à l’international de jeunes prometteurs.

Prodigy Finance lève des fonds pour se développer aux Etats-Unis
(© EDHEC Business School - Hervé Thouroude)

La start-up britannique Prodigy Finance, une plate-forme de prêts aux étudiants internationaux, a annoncé hier avoir levé 240 millions de dollars (204 millions d’euros), dont 40 millions de dollars en capitaux propres apportés par les fonds de capital-risque londoniens Index Ventures (qui a mené le tour de table), Balderton Capital et l’accélérateur africain AlphaCode. Les 200 millions de dollars restants viennent d’un financement par la dette accordé par une banque d’investissement internationale dont le nom n’a pas été dévoilé et qui servira à augmenter le volume de crédits accordés.

Créée en 2007 par trois anciens étudiants de l’école française de management Insead, cette fintech a depuis fourni 325 millions de dollars de crédits à 7.100 diplômés souhaitant faire des études supérieures aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe. «Les étudiants des économies émergentes comme la Chine, le Brésil et l’Inde ont des difficultés pour financer leur éducation, même avec de bonnes références et une excellente note de crédit [dans leur pays d’origine]», explique dans un communiqué Cameron Stevens, fondateur et PDG de Prodigy Finance. Plus de 80% des emprunteurs de la plate-forme n’ont aucune autre source alternative de financement.

Dans le modèle économique initial, les fonds prêtés sont récoltés auprès de riches alumni du même pays ou de la même université que les étudiants demandeurs. Mais les 200 millions de dollars de dette fournis par la banque d'investissement viendront eux aussi financer des crédits afin de doubler le nombre de prêts accordés.

Quant aux nouveaux fonds propres, la start-up les dédiera à sa croissance aux Etats-Unis, où elle s’est lancée il y a un an. Ce pays représentera 50% des 500 millions de dollars prêtés cette année par le biais de la plate-forme. Elle a déjà noué des partenariats avec Harvard, Stanford, l’université Columbia ou celle de Pennsylvanie. Elle ajoutera des cours éligibles au financement dans des domaines comme le commerce, l’ingénierie et les politiques publiques, et fera enfin grossir ses effectifs qui sont de 115 aujourd’hui.

Prodigy Finance revendique un taux de remboursement de 99%, une performance qu’elle explique par le fait qu’elle vise des emprunteurs à faible risque comparé aux autres acteurs du prêt en ligne. Le nombre d’étudiants à l’étranger doit atteindre huit millions d’ici à 2025, d’après l’OCDE. 

Sur le même sujet

A lire aussi