Altice voit grand pour son projet de banque mobile

le 17/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe aurait demandé un agrément pour créer Alticebank et la déployer en Europe.

Altice USA 1er jour de cotation sur le Nyse
(Photo Nyse.)

Les groupes de télécoms repartent à l’offensive bancaire. Le géant de télécoms, de câble et de médias Altice, contrôlé par Patrick Drahi, a déposé une demande d’agrément bancaire européen afin de lancer une banque en ligne baptisée Alticebank dans les pays du continent où il opère (France, Portugal, Belgique, Luxembourg, Suisse) d’ici au printemps 2019, selon des sources citées vendredi par Le Parisien puis Reuters. Un porte-parole du groupe a déclaré : «nous n’infirmons ni ne confirmons ces informations. Tous les services qui peuvent être offerts aux clients doivent être étudiés».

Les demandes d'agrément en zone euro, désormais traitées par la Banque centrale européenne (BCE), transitent néanmoins par les régulateurs nationaux, qui font le lien entre les entreprises et l'institution. Celle-ci devrait rendre son avis avant la fin de l'été, selon Le Parisien. Altice a transféré son siège social de Luxembourg à Amsterdam en septembre 2015.

Recruter parmi ses 40 millions
de clients européens

Alticebank «s'appuierait sur le réseau de 1.200 boutiques [du groupe] en Europe, dont 600 en France, avec l'espoir de recruter une grande partie de ses 40 millions de clients européens», détaille Le Parisien. Altice chercherait activement un partenaire.

En octobre 2016, la marque Alticebank avait déposé par la société Next Luxembourg, une holding du groupe Altice, à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) ainsi qu'à son équivalent européenn, l'Euipo (Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle). Elle a été officiellement enregistrée par ce dernier début février. Les noms de marque SFR Banque et SFR Bank avaient également été déposés en octobre, mais ces options semblent avoir été logiquement écartées avec la disparition de la marque SFR derrière la bannière Altice, annoncée fin mai. Altice a racheté SFR, numéro 2 du mobile en France, en 2014.

Altice a déjà des activités liées à la banque. En France, il fait du micropaiement et de l'achat par SMS avec SFR Pay. Au Portugal, sa filiale mobile Meo distribue l’agrégateur de comptes bancaires M Wallet. Aux Antilles, SFR commercialise en boutique une offre bancaire sous la marque OPS, qui dispose d'une licence bancaire.

Orange a de son côté reporté à la fin de l'été le lancement de son offre bancaire mobile, avec laquelle il compte fidéliser ses abonnés. «La logique consiste à rendre profitable la lourde infrastructure des télécoms», explique à Reuters Julien Maldonato, associé chez Deloitte.

Sur le même sujet

A lire aussi