BNP Paribas Securities met sa plate-forme blockchain au service des minibons

le 19/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe a noué un partenariat avec trois sites de crowdfunding, après celui déjà scellé au printemps dernier avec SmartAngels.

BNP Paribas Securities met sa plate-forme blockchain au service des minibons
(Photo DR.)

BNP Paribas Securities Services annonce ce lundi un renforcement de sa plate-forme blockchain pour les titres d'entreprises non cotées. Dévoilée en avril dernier à l'occasion d'un partenariat avec le spécialiste du crowdequity SmartAngels, la plate-forme en marque blanche doit permettre la tenue de registres d'actionnaires sur la blockchain et à plus long terme l'accès à un marché secondaire. Encore en phase de test, cette première application doit être mise en production fin novembre, début décembre. Un projet de second cas d'usage a déjà été engagé en prévision de l'entrée en vigueur prochaine de la réglementation autorisant l'émission par les PME de minibons via les plates-formes de financement participatif. Objectif : générer des transactions financières de manière rapide, efficace et sécurisée.

Gestion du cash

BNP Paribas Securities s'est à cet effet rapproché de trois plates-formes spécialisées dans les énergies renouvelables : Lendosphere, Enerfip et Lumo. «Nous allons pouvoir traiter et standardiser l'ensemble du cycle de vie d'un minibon sur la plate-forme : enregistrement du titre, changement de propriétaire, paiement des coupons à l'échéance. Nous songeons également à développer de nouvelles fonctionnalités, notamment sur la question de la gestion du cash», explique Marc Younes, responsable business management au sein du Innovation & Digital Lab de BNP Paribas Securities Services.

Alors que le décret encadrant les minibons n'est pas encore paru et que des discussions techniques se poursuivent avec le régulateur, les premiers enregistrements de minibons sont attendus pour début 2017. Une dizaine de personnes travaillent actuellement sur la plate-forme. Les partenaires crowdfunders de BNP Paribas Securities Services doivent parallèlement assurer un développement, l'interface d'accès se situant de leur côté. La prochaine étape pourrait être la prise en compte des obligations. Mais cela nécessitera une évolution de la réglementation et posera des contraintes techniques en raison des volumes de transactions élevés pour les sociétés cotées. L'objectif à terme consiste bien à créer une plate-forme multi assets, en mesure de gérer des actifs complexes.

Sur le même sujet

A lire aussi