Les Fintech gardent la cote auprès des investisseurs

le 02/08/2017

Télécharger le document

Les Fintech attirent de plus en plus d'investissements, selon une étude de KPMG. Au second trimestre de 2017, l'investissement total dans ce secteur innovant s'est élevé à 8.4 milliard de dollars dans le monde, plus du double du montant enregistré au trimestre précédent. Dans cette étude, « The Pulse of Fintech »,  publiée le 1er août 2017, KPMG observe que les Etats-Unis et l’Europe représentent la majorité des investissements avec plus de 2 milliards de dollars d’investissement réalisés dans chacune de ces régions.

"L’activité de Fintech se normalise en Europe", commentent les auteurs de l'étude.  Tout d’abord, les investissements dans le capital-risque (financement de jeunes entreprises innovantes, sous une forme de participation au capital) sont redescendus à des niveaux plus proches des anticipations: 370 millions de dollars (contre 712 millions au premier trimestre).

La Fintech européenne continue de se développer notamment grâce aux opportunités offertes par l'assurance, mais également grâce à la mise en oeuvre très prochaine de la Directive sur les services de paiements (DSP2).

En France, pourtant, le deuxième trimestre s’est révélé moins concluant. D’après Fabrice Odent de KPMG France, une part des flux de capital-risques les plus actifs (Fusion-Acquisition) a été annoncée au deuxième trimestre et sera signée au troisième, indique l'étude. 

D’après Mikaël Ptachek, l’attrait des investisseurs pour les Fintech en France va continuer à croître, d’autant plus qu’Emmanuel Macron a mis au point un nouveau « Passeport Talent » afin d’attirer les nouveaux génies de la Fintech ainsi que les startups.

A lire aussi