La chronique de l'actualité

Réforme fiscale américaine : attention à l’effet boomerang !

le 20/04/2017

Alexandre Garabedian

Attention à l’effet boomerang des projets de réforme fiscale de Donald Trump. L’avertissement vient du très sérieux Fonds monétaire international. Le FMI s’est penché sur les promesses du président américain dans son traditionnel rapport de stabilité financière. Le locataire de la Maison Blanche souhaite mettre en œuvre un triple choc fiscal : un, en abaissant le taux d’impôt sur les sociétés ; deux, en permettant aux entreprises américaines de rapatrier à bon compte le trésor de guerre qu’elles ont amassé hors des Etats-Unis ; et enfin, en rendant non imposables leurs dépenses d’investissement.

Sur le papier, le FMI reconnaît que le programme Trump a tout pour relancer l’investissement des entreprises. Mais les experts du Fonds craignent que cette manne ne soit utilisée à mauvais escient. Au lieu de financer l’investissement productif, les entreprises pourrait être tentées de racheter des concurrents ou de reverser l’argent à leurs actionnaires. C’est d’ailleurs le pari qu’ont fait les marchés boursiers dès l’élection de Donald Trump.

Pour le FMI, une telle politique serait synonyme d’un endettement accru et de risques pour la stabilité du système financier. Trois secteurs sont particulièrement visés : l’immobilier, l’énergie et les services aux collectivités.

Le Fonds monétaire a des raisons de s’inquiéter. La dette des sociétés de l’indice S&P 500 est déjà proche de ses records historiques. Ces dernières années, les entreprises américaines ont effet profité des taux bas pour s’endetter afin de racheter leurs actions ou d’augmenter leurs dividendes. Sous ces différentes formes, les grands groupes cotés aux Etats-Unis reversent aujourd’hui 100% de leurs bénéfices à leurs actionnaires. Une fuite en avant que Donald Trump risque d’encourager. Le retour à la réalité n’en serait que plus rude.

Sur le même sujet

A lire aussi