La chronique de l'actualité

Fnac en passe de remporter sa bataille pour Darty

le 27/04/2016

Philippe Mudry

Dans sa bataille pour Darty, la Fnac s’est assurée hier d’un avantage décisif.

Elle a annoncé que suite à ses rachats sur le marché et aux engagements irrévocables reçus, elle contrôlait déjà plus de 50% du capital de sa cible.

Certes, les engagements en question doivent être concrétisés.

Mais en recueillant le soutien d’une majorité du capital à son offre, on voit mal comment la Fnac pourrait désormais le céder à son rival Conforama.

Celui-ci n’avait pas fait connaître hier soir ses intentions sur une nouvelle contre-offre, ni commenté le franchissement du seuil de la majorité par son rival.

Au dernier pointage, la position de Steinhoff, propriétaire de Conforama, dans le capital de Darty était de 20,4%.

Or la réalisation de son offre est subordonnée à la détention d’au moins 70% du capital de Darty, objectif qui paraît hors d’atteinte aujourd’hui.

La Fnac s’est pour sa part engagée à partir d’un seuil minimal de 50%.

Le marché paraît avoir déjà pris son parti de la nouvelle donne.

Dès le début de l’après-midi, le cours de Darty, qui campait au-dessus du dernier prix d’offre de 170 euros, décrochait à 168,75 euros.

Preuve que cette fois, les investisseurs n’escomptaient plus de surenchère.

Précisément, la Fnac dit disposer de 51,84% du capital.

Soit 22,1% des titres promis par deux actionnaires essentiel de Darty, les fonds Knight Vinke et de DNCA Finance, et près de 30% d’actions supplémentaires acquises sur le marché.

Restera à la Fnac, pour parachever son succès, à déposer formellement son offre, ce sera fait dans les prochaines semaines, et surtout à réaliser les 130 millions d’euros de synergies attendues du rachat de Darty.

Ce ne sera pas non plus une bataille gagnée d’avance.

A lire aussi