La chronique de l'actualité

Cotations et levées de fonds reprennent de la hauteur en France

le 20/04/2016

Philippe Mudry

Après un premier trimestre maigrichon, levées de fonds et cotations regagnent de la vigueur en France.

Il est vrai que petit à petit, le CAC 40 est revenu à quelques points de son niveau de début d’année, effaçant pratiquement une douloureuse parenthèse.

Deux opérations d’envergure, de genres très différents, l’illustrent cette semaine.

Primo, l’entrée en Bourse de Maisons du Monde est sur les rails. Le groupe d’ameublement et de décoration a déposé son document de base auprès de l’AMF, le gendarme de la bourse, pour une cotation avant l’été.

L’opération ne manque pas d’ampleur. D’abord, le groupe augmentera son capital de 150 à 180 millions d’euros.

Par ailleurs, Bain Capital, qui en détient 93%, cèdera une partie de ses titres pour 300 millions d’euros au plus.

L’entreprise, qui pourrait valoir autour d’un milliard d’euros, vise un flottant d’au moins 35% à 40%.

Autre cotation, prévue vendredi, celle de Mediawan, véritable première pour la Bourse de Paris.

Cette structure est d’un genre nouveau car elle ne dispose d’aucun actif, ne s’adresse qu’aux investisseurs institutionnels selon des critères adaptés à eux et sera cotée sur un compartiment à part qui leur est réservé.

Si ce genre de structure est peu connu, tel n’est pas le cas de ses actionnaires fondateurs.

Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse comptent poursuivre leurs investissements dans les médias en participant à la consolidation qui s’y annonce.

C’est pourquoi ils viennent lever par placement privé un montant rondelet, 250 à 300 millions, pour en doter Mediawan.

D’autres IPO du même genre pourraient suivre, démontrant l’ouverture de l’AMF à des innovations  propres à renforcer l’attractivité de la Place française.

A lire aussi