La chronique de l'actualité

Les « labos » démarrent 2016 en trombe

le 12/01/2016

Alexandre Garabedian 

Janvier 2016 démarre au même rythme effréné que 2015 dans le secteur de la pharmacie. Le laboratoire britannique Shire a signé la première méga-fusion de l’année, en officialisant lundi le rachat de l’américain Baxalta pour 32 milliards de dollars. L’annonce était attendue : suite à une première approche hostile de Shire au mois de juillet dernier, les deux groupes spécialisés discutaient depuis six mois pour rapprocher leurs vues.

Cette transaction intervient après une année record en matière de fusions et acquisitions dans le secteur de la pharmacie. Les opérations annoncées dans le monde en 2015 ont représenté un volume de 673 milliards de dollars, selon le pointage de Thomson/Reuters.

Le mariage de Shire et de Baxalta confirme deux tendances de fond du secteur de la pharmacie. D’une part, les groupes spécialisés dans le traitement des maladies rares, comme Baxalta pour l’hémophilie, sont devenus des cibles recherchées. Autrefois délaissées des grands labos, les maladies rares, souvent d’origine génétique, sont devenues des relais de croissance lucratifs. Un traitement peut parfois être facturé plusieurs centaines de milliers de dollars par an et par patient. Shire n’en est pas à sa première acquisition dans ce domaine. Il espère, avec Baxalta, devenir le numéro un mondial des maladies rares, et enregistrer une croissance annuelle à deux chiffres de ses revenus jusqu’en 2020.

L’autre tendance de fond tient à l’importance de la fiscalité dans le montage de ces opérations. Bien que britannique, Shire est domicilié à Dublin. Cet ancrage irlandais permettra au nouvel ensemble de supporter un taux d’imposition de 16 à 17% contre 23% aujourd’hui pour Baxalta. Et si les deux groupes ont autant tardé pour signer un accord, c’est aussi pour éviter que les actionnaires de la cible ne soient lourdement taxés sur leurs plus-values. Quand les logiques financières et industrielles convergent de la sorte, on peut s’attendre à la poursuite des grandes manœuvres dans la pharmacie mondiale.

A lire aussi