Le marché primaire du crédit au bord de l’indigestion

le 30/03/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les livres d’ordres sont moins souscrits depuis plusieurs semaines. Le manque de diversité des émissions et les prix serrés pèsent sur la demande.

Les émetteurs continuent d’affluer sur le marché crédit euro. Les entreprises notées en catégories investment grade et spéculative (high yield) ont émis 135 milliards d’euros cette année. Le marché commence à donner des signes d’indigestion. Les taux de souscription ont fortement diminué. La...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi