La hausse des taux américains est le principal risque pour les émergents

le 19/02/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le «taper tantrum» de 2013 a laissé des traces. Après leur net rebond, les actifs émergents sont particulièrement sensibles à la remontée des taux américains.

Les entrées nettes de capitaux dans les pays émergents devraient se stabiliser à 1.079 milliards de dollars cette année. Crédit Fotolia.
Les actions émergentes ont sous-performé les indices mondiaux sur les dix dernières années.
Plus lents à se remettre du choc de la crise du coronavirus, les marchés émergents ont rebondi dès l’été 2020 et ont effacé leurs pertes sur les marchés de dette et dépassent même de 30% leur niveaux d’avant-crise sur les marchés actions. Pour Sven Schubert, stratégiste chez Vontobel AM, les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi