Le Nasdaq rachète une pépite de la lutte anti-fraude

le 19/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

cotation de Tesla sur le Nasdaq, bourse des valeurs technologiques
(Crédit Nasdaq.)

L'opérateur boursier américain Nasdaq a annoncé jeudi le rachat de la société de lutte contre le crime financier Verafin pour un montant de 2,75 milliards de dollars (2,33 milliards d'euros) en cash. Le groupe poursuit ainsi sa diversification dans les solutions technologiques à destination de l'industrie financière.

Verafin, basée au Canada et fondée en 2003, fournit à plus de 2.000 institutions financières une plateforme hébergée dans le cloud qui leur permet de détecter et signaler les fraudes financières et le blanchiment d'argent. Sa clientèle est surtout composée de petites banques et coopératives de crédit en Amérique du Nord. Le Nasdaq souhaite proposer aux 250 banques, opérateurs boursiers, courtiers, gérants et régulateurs qui utilisent ses propres solutions de détection de la fraude à travers le monde.

«Cette acquisition nous permet de poursuivre notre objectif d'être un fournisseur de premier plan de solutions 'SaaS' [Software as a service, modèle où un logiciel est hébergé sur des serveurs à distance, NDLR] sur le cloud pour les marchés financiers mondiaux et au-delà», a déclaré Adena Friedman, directrice générale de Nasdaq, cité dans un communiqué.

Verafin s'attend à engranger 140 millions de dollars de revenus en 2021. La société affiche une croissance moyenne annuelle de ses revenus de 30% sur les trois derniers exercices.

Sur le même sujet

A lire aussi