Les gérants actifs restent à la traîne des indices

le 23/09/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les analystes restent pessimistes dans leurs prévisions.
(Crédit Fotolia.)

Encore raté pour la gestion active. La période de forte volatilité des marchés au début de l’année 2020 n’a pas permis aux gérants actifs américains de briller par rapport aux indices et à la gestion passive. Selon l’étude S&P Spiva US Scorecard, 67% des fonds d’actions américaines ont fait moins bien que l’indice large composite S&P 1500 sur un an glissant au 30 juin 2020. Pendant la même période, 63% des fonds de grande capitalisation ont sous-performé l’indice S&P 500.

Ces chiffres sans appels font presque oublier que la situation se révèle un peu meilleure que fin 2019, ou 70% des fonds d’actions avaient sous-performé sur un an l’indice large et 71% des produits de grandes capitalisations faisaient moins bien que le S&P 500. La palme de la sous-performance revient, en juin de cette année, aux fonds toutes capitalisations value, qui sont 90% à faire moins bien que leur indice de référence, le S&P composite 1500 value.  

Par ailleurs, si les gérants de fonds de petites capitalisations peuvent se réjouir de n’être que 47% à sous-performer leur indice, ils font moins bien qu’en fin d’année dernière où ils n’étaient que 39% à être derrière les indices. Même constat pour les moyennes capitalisations, avec 44% de fonds sous-performant sur un an au 30 juin contre 32% fin 20109. Seule consolation, les gérants de petites valeurs de croissance n'ont été que 11,23% à faire moins bien que l'indice S&P small Cap 600 growth, ce qui constitue la meilleure performance toutes catégories confondues. 

Depuis 2003, les gérants d’actions américaines ont, en moyenne, fait mieux que les indices à seulement six reprises : en 2003, 2005, 2007, 2009, 2010 et 2013. L’année 2020, même si elle n’est pas encore terminée, ne devrait pas faire partie de ces exceptions.  

A lire aussi