Le Nasdaq plonge, la correction sur la tech se poursuit

le 08/09/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

A Wall Street, l’indice S&P 500 a regagné 20,5% au deuxième trimestre,
(Crédit European Union)

Wall Street reculait mardi en séance avec un repli de 2,8% pour le Nasdaq, le mouvement de correction sur les géants de la technologie se poursuivant dans un environnement de marché troublé par les tensions entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que par des perspectives économiques incertaines.

L'indice Dow Jones perd 1,6%, à 27.684,28 points et le Standard & Poor's 500 recule de 2,12% à 3.354,43 points. Le Nasdaq Composite cédait 3,62% à 10.903,79 points à l'ouverture. Cet indice à forte composante technologique prolonge ainsi sa chute, qu'il a connue jeudi et vendredi derniers, au lendemain de la fermeture des marchés américains pour le «Labor Day». Il a perdu plus de 6% sur les deux dernières séances après, il est vrai, un rebond de 75% depuis son creux de mars.

Tesla, la déconfiture

Tesla, symbole des valeurs de croissance fortement chahutées à Wall Street, perd 16,07% après l'annonce vendredi qu'il n'intégrerait pas le S&P 500. Un réveil difficile au lendemain d'un lundi férié pour les Bourses américaines en raison du «Labor Day». Et une réaction des marchés à l'annonce, vendredi, de son exclusion-surprise du S&P 500, contrairement à ce qu'anticipaient bon nombre d'investisseurs. Le tout étant amplifié par les suites de la douloureuse correction boursière qu'a connue Wall Street en fin de semaine dernière, et les révélations de la presse sur le rôle possible de Softbank dans la «bulle» des valeurs tech. 

Le titre du constructeur automobile américain avait fortement progressé ces dernières semaines, porté, chez les analystes et investisseurs, par l'espoir qu'il fasse partie des nouveaux entrants dans l'indice S&P 500 après quatre trimestres consécutifs de bénéfices.

Mais vendredi soir, après la clôture de Wall Street, la révision de l'indice a été annoncée par S&P Dow Jones Indices. Trois sociétés rejoignent l'indice: le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Catalent, la plateforme internet spécialisée dans la promotion de créations artisanales Etsy, et Teradyne, une société qui conçoit des équipements permettant de tester les semi-conducteurs et des robots collaboratifs. Howard Silverblatt, analyste chez S&P Dow Jones Indices, n'a pas souhaité commenter cette décision vendredi. 

Les trois nouvelles entrantes sont bien plus petites en taille, mais ont des antécédents de rentabilité plus stables que Tesla - qui a inquiété à plusieurs reprises les investisseurs avec ses pertes. Etsy affiche ainsi 14 exercices consécutifs où elle est rentable. 

Avec une capitalisation d'environ 390 milliards de dollars (330,7 milliards d'euros) - tombée à 337 milliards ce mardi, Tesla est presque dix fois plus gros que les valeurs de marché combinées de Etsy, Teradyne et Catalent - environ 40 milliards de dollars au total. Il a lancé la semaine dernière une augmentation de capital de 5 milliards de dollars, censée lui permettre d'alléger de futures pressions sur la dette. Sa dette s'élevait à plus de 13,4 milliards de dollars en février dernier. 

Sur le même sujet

A lire aussi