Le crowdfunding immobilier résiste à la crise sanitaire

le 10/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

épargne / investissement
(Pixabay)

Les plateformes de crowdfunding immobilier Fundimmo et Hello Crowdfunding publient ce vendredi les résultats de leur baromètre semestriel sur la croissance du secteur. Premier enseignement : le marché a plus que résisté au confinement. Ainsi, 184 millions d’euros ont été collectés, soit + 43% par rapport au premier semestre 2019 et 229 projets ont été financés, en hausse de 7% par rapport à 2019 à la même période.

Même tendance du côté des remboursements : 76,6 millions d’euros, contre 42 millions l’an passé (+82%). La somme moyenne investie par projet était de 1 640 euros, pour une durée de placement de 21 mois et un gain moyen de 270 euros brut.

Le rendement moyen annuel des projets s’élevait à 9,4 % au premier semestre, en progression 0,2 point par rapport au premier semestre 2019.  La tendance pourrait se poursuivre selon Fundimmo, du fait de l’immobilisation des fonds propres des promoteurs, plus longue que prévue. Ils devront donc « trouver des leviers pour dégager de nouveaux fonds propres indispensables au lancement de toute nouvelle opération », avance Jérémie Benmoussa, le président du directoire de la plateforme. Une de leurs solutions pourrait être de proposer des rendements plus élevés pour accélérer leurs prochaines levées de fonds.

Parmi les 229 projets financés au premier semestre, 86 % concernaient le résidentiel (contre « seulement » 79 % des projets au premier semestre 2019). Le baromètre avance plusieurs explications au succès de cette classe d’actifs. « L’augmentation constante des projets marchands de biens sur le marché dont la proportion a quasi doublé par rapport à l’an dernier passant de 24 à 38 % des projets », explique l’étude. L’émergence du co-living est aussi avancée. Cette nouvelle source de diversification « préfigure une évolution intéressante pour le marché ». Les autres classes d’actifs enregistrent pour leur part une légère baisse sur les six premiers mois de l’année.

Sur le même sujet

A lire aussi