Bruxelles souhaite éviter un Brexit dur pour les produits dérivés

le 10/07/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Réunion de la Commission européenne présidée par Ursula von der Leyen.
(Crédit European Union)

La Commission européenne a publié hier une communication de 35 pages, intitulée «Se préparer aux changements», pour aider les acteurs économiques à se préparer à la fin de la période de transition entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Bruxelles envisage notamment d'accorder à Londres une équivalence «limitée dans le temps» dans la compensation des produits dérivés. Il s'agit du seul domaine où l'exécutif a identifié «de possibles risques pour la stabilité financière» de l'UE, a indiqué le commissaire Valdis Dombrovskis, vice-président en charge des services financiers. Cette équivalence temporaire permettrait aux contreparties basées dans l'UE de continuer à compenser des produits dérivés dans les chambres basées au Royaume-Uni. Londres reste en effet la place de référence dans ce domaine, y compris pour le clearing des dérivés libellés en euros.

Sur le même sujet

A lire aussi