Le temps presse pour trouver un accord sur la dette de l’Argentine

le 05/05/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Trois groupes représentant 80% des créanciers privés du pays ont rejeté hier l’offre de restructuration présentée par le gouvernement.

L’offre de restructuration de la dette de l’Argentine ne parvient toujours pas à séduire ses créanciers. Trois groupes, qui représentent ensemble environ 80% des détenteurs de la dette obligataire du pays, ont estimé hier que la proposition faite par le gouvernement entraînerait pour eux «des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi