Le fonds d’Abu Dhabi investit un milliard d’euros dans le « lac d’argent » de Bpifrance

le 24/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le fonds d’Abu Dhabi investit un milliard d’euros dans le « lac d’argent » de Bpifrance

La Banque publique d’investissement, Bpifrance, et le fonds souverain des Emirats arabes Unis, Mubadala Investment Company (Mubadala), ont annoncé un protocole d’accord (Memorandum of Understanding, « MoU ») sur la participation de ce dernier dans le tout nouveau véhicule français LAC I, (baptisé « lac d’argent »), à hauteur d’un milliard d’euros.

Ce fonds, dont la création a été annoncée le 30 janvier dernier par Nicolas Dufourq, a été présenté officiellement cet après-midi par le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, en déplacement à Abu Dhabi.

Au-delà de ce « geste politique », salué par Bruno Le Maire, le fonds LAC I vise à lever 10 milliards d’euros et sera doté, dans un premier temps, au mois d’avril prochain, de 4 milliards d’euros. « La vocation de ce fonds est de garantir un actionnariat stable et de long terme pour les plus grandes entreprises françaises cotées », explique Bruno Le Maire. En clair, son objectif est d’investir sur des sociétés françaises cotées afin qu’elles puissent se défendre contre l’entrée de fonds activistes à leur capital.

Actuellement, les investisseurs au capital du fonds sont, outre Mubadala, des investisseurs institutionnels français et Bpifrance. « C’est le seul fonds souverain étranger qui participera, dans un premier temps, au fonds d’investissement français », précise le ministre.

Sur le même sujet

A lire aussi