Boris Johnson renforce la perspective d’un Brexit dur

le 29/08/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La décision de suspendre les travaux du Parlement britannique jusqu’au 14 octobre limite la capacité des députés à s’opposer à un Brexit sans accord.

Boris Johnson, Premier ministre britannique.
Le Premier ministre Boris Johnson a obtenu la suspension du Parlement britannique.
(Crédit Gov. UK.)
Ces derniers jours, les entretiens entre Boris Johnson, Angela Merkel et Emmanuel Macron laissaient supposer qu’un accord de dernière minute sur le Brexit était encore possible. La décision prise hier par Boris Johnson de demander à la Reine l’autorisation de suspendre les travaux du Parlement...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi