Le marché descend en flammes la dette de Thomas Cook

le 21/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les obligations du groupe de voyages ne cotent plus que 35% du pair. Une restructuration du bilan gagne en probabilité.

L’ambiance n’est pas aux vacances pour les porteurs obligataires de Thomas Cook. Déjà malmenées depuis près d’un an, les obligations du groupe britannique de voyages ont touché hier de nouveaux plus bas. La souche arrivant à échéance en 2022 a perdu plus de 12 points, ne cotant plus que 35% du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi