LCH concentre à Paris son activité de repo sur la dette en euro

le 25/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le transfert de Londres à Paris de la compensation des pensions livrées basées sur le Bund finalise un projet initié avant le Brexit.

LCH, compensation
Le groupe LCH concentre désormais à Paris toutes les opérations de repo compensées en euro.
(Photo LCH.)

Le projet a été conçu avant qu'il soit question du Brexit mais il semble encore plus approprié avec lui ! Depuis la semaine passée, le groupe LCH concentre à Paris, chez LCH SA, toutes les opérations de repo compensées en euro. La filiale Repoclear londonienne de LCH conserve les opérations de repo sur le Gilt, les emprunts britanniques. La concentration dans un seul bassin de liquidité des opérations de repo – vente contre cash de titres avec engagement de rachat – chez LCH SA avait été décidée il y a quatre ans et mise en place progressivement depuis, avec huit dettes d’Etat déjà traitées à Paris (France, Pays-bas, Autriche, Irlande, Finlande, Portugal, Slovaquie et Slovénie, outre les émetteurs supranationaux). Seuls les repos en dette d’Etat allemande restaient à basculer en Europe continentale, s’agissant toutefois de volumes significatifs.

«Nous compensons désormais la grande majorité des dettes européennes, soit une activité d’environ 700 milliards d’euros en milieu de semaine dernière, dont 260 milliards d’euros issus du transfert du Bund et des huit autres dettes européennes», précise Corentine Poilvet-Cledière, responsable de RepoClear chez LCH SA. Cette consolidation des opérations de repo en un pool unique permet aux institutions financières d’optimiser la gestion de leur liquidité et de leur bilan, notamment grâce au rapprochement des opérations de sens inverse entre deux contreparties pour ne compenser que le solde. «Le netting est possible lorsque les deux contreparties de la transaction traitent dans la même devise, au sein de la même chambre de compensation et dénouent leurs opérations au même endroit, précisément ce que T2S [Target 2 Securities] peut faciliter», explique Corentine Poilvet-Cledière.

Même si aucune obligation de compensation ne s’impose aux institutions financières, la part compensée du marché du repo a augmenté ces dernières années. Indépendamment de la consolidation opérée en février, l’entité parisienne a ainsi pu observer une hausse importante de son activité de compensation des repo de plus de 20% depuis janvier 2018. LCH détient une part de marché évaluée à au moins 85% de la dette euro. Les membres de la compensation repo chez LCH SA peuvent par ailleurs accéder à EuroGC+, place d’échange de liquidité interbancaire qui élargit les possibilités de garanties du repo avec des paniers de titres standardisés.

Sur le même sujet

A lire aussi