Les courtiers en CFD paient le tour de vis des superviseurs

le 26/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pénalisé aussi par la faiblesse de la volatilité, CMC Markets s'attend à un recul de ses revenus encore plus fort que prévu.

Volatilité faible et superviseurs forts : le cocktail s’avère difficile à digérer pour les courtiers en ligne spécialisés dans les actifs risqués. CMC Markets peut en témoigner : auteur d’un avertissement sur ses revenus mardi, le groupe britannique, qui propose à ses clients particuliers de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi