Ribbit Capital augmente de près de 50% la taille de son fonds 4

le 14/09/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société d’investissement en venture capital spécialisée dans les technologies financières vise désormais une taille maximale de 420 millions de dollars.

 technologies financières
Ribbit Capital surfe sur l’engouement des investisseurs pour les fintech.
(DR.)

Les levées de fonds de Ribbit Capital ne cessent de s’envoler. La société d’investissement en venture capital spécialisée dans les technologies financières vise désormais une taille maximale de 420 millions de dollars (360 millions d’euros) pour son quatrième véhicule, dont le marketing a commencé l’an dernier, selon un document réglementaire enregistré auprès de la SEC. La firme créée par Meyer Malka en 2012, qui avait collecté 220 millions de dollars lors de sa dernière levée de 2015, a donc choisi face à la demande de rehausser de près de 50% son précédent objectif de 300 millions, une décision atypique dans le milieu du capital investissement.

Le positionnement de Ribbit Capital explique l’engouement des investisseurs, dont l’appétit pour les thématiques comme les cryptomonnaies, le crowdfunding et les fintech en général ne se dément pas. Après une année 2016 en baisse, les levées des fintech auprès des fonds de capital-risque ou des grands corporates sont ainsi reparties à la hausse en 2017 avec une croissance de 19 %, à 16,6 milliards de dollars pour 1.165 opérations, selon l’étude annuelle de CB Insights. Une progression tirée par l’Amérique du Nord, la zone géographique de prédilection de Ribbit Capital, avec un bond de 33%, à 7,8 milliards de dollars. L’étude pointe que Ribbit Capital fait partie des fonds les plus actifs aux côtés de 500 Startups, Accel Partners, Bessemer Venture, Anthemis, NEA ou Index Ventures.

En avril, Ribbit Capital a mené via son troisième véhicule la levée de fonds de série C de 250 millions de dollars de la néobanque Revolut, dont il était déjà actionnaire depuis 2016. A l’époque, la société britannique était valorisée environ 42 millions de livres, soit 30 fois moins que la valorisation de 1,7 milliard de dollars évoquée ce printemps.​

Revolut est loin d’être la seule licorne dans le portefeuille de Ribbit Capital. La société d’investissement avait dès 2013 accordé son soutien à Coinbase, qui se revendique comme le leader des plates-formes de bitcoin et est aujourd’hui valorisé 8 milliards de dollars. Ribbit Capital a également misé la même année sur Funding Circle, la fintech britannique spécialiste des prêts en ligne aux PME qui projette de lever 300 millions de livres sur le London Stock Exchange. Soit une valorisation d'environ 2 milliards de livres.

A lire aussi