La perte de terrain du “shadow banking” en Chine est appelée à ralentir

le 21/08/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le pays pourrait assouplir l’encadrement de la finance parallèle, afin de dynamiser la croissance.

La perte de vitesse du shadow banking en Chine va s’atténuer. Selon une étude publiée hier par l’agence de notation financière Moody’s, les actifs gérés par la «finance parallèle» représentaient 62.900 milliards de yuans (8.040 milliards d’euros) au 30 juin, soit environ 73% du produit intérieur...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi