Brexit et réforme de la zone euro sortent perdants du Sommet européen

le 02/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dominée par la question migratoire, la réunion des chefs d'Etat n'a pas produit de réelles avancées sur les dossiers économiques et financiers.

Donald Tusk président du Conseil européen et Michel Barnier en charge du Brexit lors du Conseil européen de juin 2018.
Donald Tusk, président du Conseil européen, et Michel Barnier, en charge du Brexit, lors du Conseil européen de juin 2018.
(Photo Union européenne.)
Il était écrit que le Sommet européen des 28 et 29 juin, dominé par les questions migratoires, produirait peu d’avancées en matière de Brexit et de réforme de la zone euro. «Nous avions peu d’attentes, et pourtant l’accord les a déçues», soulignent les économistes de Natixis....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi