La hausse du coussin contracyclique aura un impact limité

le 13/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques françaises dépassent déjà leurs exigences en fonds propres et devraient donc pouvoir continuer à distribuer leur capital excédentaire.

Les banques françaises ont les moyens d'absorber la hausse du taux du coussin contracyclique annoncée lundi soir par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF). L'instance a décidé de porter à 0,25% - contre 0% jusqu'à présent - le taux de ce coussin utilisé dans le calcul des actifs pondérés...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi