La Caisse des Dépôts marche dans les pas de Bpifrance

le 13/04/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour lancer son guichet unique baptisé «Banque des territoires», la CDC s’inspire des méthodes de sa filiale de financement des entreprises.

Caisse des dépôts, CDC
La Caisse des Dépôts a présenté ses résultats annuels jeudi 12 avril.
(DR.)

Bpifrance n’est pas seulement la première source de bénéfices de la Caisse des Dépôts (CDC). C’est aussi une source d’inspiration pour son nouveau patron Eric Lombard. Alors que la banque publique est devenue le point d’entrée unique des entreprises françaises, la CDC souhaite adopter une approche similaire pour l’aménagement du territoire. Lors de la présentation de ses résultats annuels hier, l’institution de la rue de Lille a annoncé le lancement, le 30 mai prochain, de sa «Banque des territoires», une marque qui fédérera ses actions au service du logement social et des collectivités locales. «Ce n’est pas une banque au sens de la loi bancaire», reconnaît Olivier Sichel, le nouveau directeur général adjoint (DGA) de la CDC. Mais ce projet, qu'il supervise directement, a des «outils de financement», avec «18 milliards de prêts et plus d’un milliard d’investissements» en fonds propres par an.

Son coup d'envoi sera donné à la Cité de la mode et du design en présence, théoriquement, du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Comme Bpifrance, la Banque des territoires souhaite devenir une «marque» forte. «Ce sera un logo, des valeurs, une signature, un ton, des messages», énumère Olivier Sichel. Sans oublier un site internet compilant toutes les offres de la Caisse, pour son nouveau plan logement par exemple. Afin de dépoussiérer sa communication, la CDC a débauché Jean-Pierre Dupasquier, le patron du digital et des événements de Bpifrance, passé chez Orange comme Olivier Sichel.

Sur le terrain, la Banque des territoires «vise à fédérer sous une direction unique des directions existantes et deux opérateurs de conseil (la SCET) et d’habitat (CDC Habitat)» avec une logique de «guichet unique», explique Eric Lombard.

Dans le cadre de ce «projet managérial», les 150 collaborateurs de la direction des prêts à l’habitat du Fonds d’épargne, qui gère les ressources du Livret A, se rapprocheront du réseau commercial des 35 implantations régionales de la Caisse. Ces équipes auront des «discussions» et «confronteront leurs points de vue» avec celles de CDC Habitat (ex-SNI), mais cette foncière spécialiste du logement social restera une «entité séparée», assure le DGA. La CDC se défend de mélanger les rôles de conseil, de financeur et d’aménageur, à l’heure où le projet de loi Elan prévoit une rationalisation des organismes de logement social. «La Banque des territoires respectera une parfaite neutralité», promet Olivier Sichel.

Sur le même sujet

A lire aussi