Athènes n’a reçu aucune offre pour sa part minoritaire dans OTE

le 19/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Grèce n'a reçu aucune offre pour reprendre la moitié de sa participation de 10% au capital de l'opérateur télécoms OTE et invite Deutsche Telekom à exercer son droit de préemption pour acheter les titres, a dit vendredi l'agence de privatisation. OTE, l'ex-monopole national, est détenu à 40%...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi