La Sfil prépare l’émission d’une première obligation sociale

le 12/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque publique de refinancement des collectivités locales et de l’export continue à élargir ses sources de financement, avant de se lancer dans les «green bonds».

Cinq ans après sa création dans le sillage de la débâcle de Dexia, la Sfil s'est fait une place dans le paysage des banques publiques françaises. «Nous sommes en avance sur notre plan stratégique, a annoncé son PDG Philippe Mills vendredi dernier, lors d’une conférence de presse. Nos coûts de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi