La hausse des salaires et de l’emploi aux Etats-Unis fait grimper les taux longs

le 02/02/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La hausse des salaires et de l’emploi aux Etats-Unis fait grimper les taux longs
(Thinkstock)

L’annonce de la création de 200.000 emplois en janvier aux Etats-Unis, ainsi que d’une forte hausse des salaires, ont fait grimper les taux d’intérêt à long terme américains et chuter Wall Street.

Les salaires se sont inscrits en hausse de 2,9% sur un an, soit la plus forte hausse depuis juin 2009. Le consensus visait une hausse de 2,6% et de 180.000 créations d’emplois, après 160.000 en décembre. Le taux de chômage est resté inchangé à 4,1%, comme attendu. Les taux d’intérêt à long terme ont réagi immédiatement à cette annonce, les rendements à 10 ans américains gagnant 7 points de base, passant de 2,78 à 2,85%. Les taux à cinq ans ont grimpé eux de 6 pb, à 2,62%. Les marchés craignent bien sûr que la hausse des salaires ne conduise la Fed à durcir encore plus vite sa politique monétaire.

En Europe, le rendement du Bund s’est accru de 3 pb, à 0,75%. Le 23 janvier, les taux à 10 ans allemands étaient encore de 0,54%. Le rendement du 10 ans français s’est installé juste au dessus de 1%.

Le dollar a logiquement regagné du terrain face à l'euro, revenant de 1,25 dollar pour un euro en début de matinée à 1,244 à midi, gagnant 0,91%, soit sa plus forte hausse journalière depuis le 26 octobre. Côté actions, la Bourse de New York a clairement ouvert en baisse, l’indice Dow Jones perdant peu avant midi 293 points (-1,13%). A Paris, le CAC 40 a fini en baisse de 1,64%.

Sur le même sujet

A lire aussi