Altran progresse dans le financement de l’acquisition d’Aricent

le 12/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de R&D externalisée a démarré la syndication d’un prêt senior à 7 ans de 2,125 milliards d’euros, associé à des sûretés.

Altran ingénierie
(Photo RK.)

Altran franchit une nouvelle étape dans le financement de l’acquisition de l’américain Aricent, annoncée toute fin novembre, pour 2 milliards de dollars (1,7 milliard d’euros). Le spécialiste français de l’externalisation de la R&D a annoncé hier le lancement de la syndication d’un prêt à terme senior pour l’équivalent de 2,125 milliards d’euros, d’une maturité de 7 ans. Cet emprunt comprendra une tranche en dollars, d’un montant non déterminé pour l’instant, et bénéficie de sûretés.

Il fait partie d’un financement plus vaste, incluant un crédit-relais à 1 an de 250 millions d’euros, ainsi que, précise Bloomberg dans ses informations de marché, une ligne renouvelable à 5 ans de 250 millions d’euros.

La syndication, arrangée par Crédit Agricole CIB, Morgan Stanley et Goldman Sachs, sera ponctuée par des réunions avec le marché la semaine prochaine – le 16 janvier à Londres et le 17 à New York.

Le prêt à terme et le crédit-relais «seront utilisés pour le paiement du prix d’acquisition et pour le remboursement anticipé d’une partie de la dette à moyen et long terme du groupe», écrit Altran dans son communiqué. Le mois dernier, le groupe avait déclaré que l’acquisition d’Aricent serait financée par une dette et 100 millions d’euros de trésorerie, tandis qu’il consacrerait 800 millions d’euros au refinancement d’une partie de sa dette et au paiement des frais de transaction. La dette remboursée devrait donc atteindre 775 millions d’euros.

L’augmentation de capital (avec maintien du droit préférentiel de souscription) de 750 millions d’euros annoncée au même moment – et qui devra être approuvée en assemblée générale extraordinaire le 26 janvier – viendra rembourser le crédit-relais ainsi que 500 millions de dette. «A l’issue de la syndication de la dette et de l’augmentation de capital […] la dette nette d’Altran sera de 1,4 milliard d’euros, permettant de constater un ratio d’endettement net de 3,2 fois sur la base de l’Ebitda pro-forma ajusté de 449 millions au 30 septembre 2017», indique Altran. Le groupe compte poursuivre son désendettement à l’issue du bouclage de l’opération, pour réduire son ratio à 2,5 dans un délai de deux ans.

Par ailleurs, Altran a annoncé la nomination de Géraldine Le Maire au poste de secrétaire générale et directrice juridique. Elle était depuis 2015 directrice juridique de Publicis pour la France.

Sur le même sujet

A lire aussi