Gilles Le Gendre renonce à la présidence de la commission de surveillance de la CDC

le 11/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Gilles le Gendre
Gilles Le Gendre
(rea)

Le député LREM Gilles Le Gendre a annoncé hier qu’il quittait son mandat de président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts, à la suite de l’avis rendu par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Le député Les Républicains, Gilles Carrez, président du comité d'examen des comptes et des risques, assurera à ce titre l'intérim, en attendant l'élection d'un nouveau président. La Haute autorité a mis Gilles Le Gendre en garde contre «le risque d’interférence qui pourrait être de nature à influencer ou paraître influencer l’exercice impartial, indépendant et objectif de ses fonctions». En cause: la collaboration qui a eu lieu jusqu’en mai 2017 entre Gilles Le Gendre (alors conseil en communication) et Eric Lombard, alors président de Generali France et désormais directeur général de la CDC. Elle s’appuie sur le fait que les conseils à Generali France représentaient, en 2016, 40% du chiffre d’affaires de la société de Gilles Le Gendre, Explora et Cie, désormais dirigée par son épouse. Cette collaboration passée pourrait nuire au bon fonctionnement de la commission de surveillance, qui se doit d’être totalement indépendante du directeur général de la CDC, estime donc la HATVP.

Sur le même sujet

A lire aussi