Gilles Le Gendre abandonne la présidence de la commission de surveillance de la CDC

le 10/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Gilles le Gendre
Gilles Le Gendre
(rea)

Il avait indiqué fin novembre qu’il abandonnerait ses fonctions de président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts si une incompatibilité était mise en avant : c’est le cas. Le député LREM Gilles Le Gendre a annoncé ce mercredi qu’il quittait son mandat, à la suite de l’avis rendu par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Le député Les Républicains, Gilles Carrez, président du comité d'examen des comptes et des risques, assurera à ce titre l'intérim, en attendant l'élection d'un nouveau président.

La Haute autorité a mis Gilles Le Gendre en garde contre « le risque d’interférence qui pourrait être de nature à influencer ou paraître influencer l’exercice impartial, indépendant et objectif de ses fonctions ». En cause : la collaboration qui eu lieu jusqu’en mai 2017 entre Gilles Le Gendre (alors conseil en communication) et Eric Lombard, alors président de Generali France et aujourd’hui directeur général de la CDC.

Cette collaboration passée pourrait nuire au bon fonctionnement de la commission de surveillance, qui se doit d’être totalement indépendante du directeur général de la CDC, estime donc la Haute autorité pour la transparence e la vie politique. Elle s’appuie sur le fait que les conseils à Generali France représentaient, en 2016, 40% du chiffre d’affaires de la société de Gilles Le Gendre, Explora et Cie, désormais dirigée par son épouse.

Les anciennes activités de Gilles Le Gendre  ainsi que celles actuelles de son épouse « interfèrent avec la présidence de la commission de surveillance à trois égards » affirme la Haute autorité, dans sa délibération en date du 20 décembre. D’abord, une des filiales de la Caisse des dépôts pourrait avoir de relations avec Explora et Cie. Ensuite, « la commission de surveillance pourrait être appelée à connaître des relations entre la CDC et ou l’une de ses filiales et des entreprises ayant été ou étant clientes de la société Explora et Cie. ». Enfin, la Haute autorité souligne la mission de contrôle que doit exercer Gilles Le Gendre « sur la gestion du groupe par son directeur général, Eric Lombard, avec lequel Gilles Le Gendre a entretenu une relation d’affaires entre 2013 et 2017 ». Elle met en avant le fait que cette relation n’avait rien de marginal dans l’activité d’Explora et Cie. D’où une difficulté à exercer aujourd’hui pleinement le contrôle sur la CDC.

Sur le même sujet

A lire aussi