Niki dispose a priori d’une semaine pour trouver un repreneur

le 15/12/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Niki, filiale de la compagnie aérienne en faillite Air Berlin, risque de perdre ses précieux créneaux aéroportuaires («slots») en l'espace d'une semaine si un repreneur ne se manifeste pas rapidement, a déclaré vendredi le président du comité d'entreprise. «C'est la durée pour trouver vraiment...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi