La dette hybride a la cote

le 14/11/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Si ce marché reste modeste, les émetteurs profitent de conditions inégalées, y compris dans le non-noté.

Le succès de l’émission d’obligations hybrides non notées par Eurofins pour 400 millions d’euros – sursouscrite huit fois – a mis en lumière le marché de cette catégorie de dette assimilée aux fonds propres par les normes IFRS. S’il reste une niche, il a redémarré après un creux en 2016. Dealogic...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi