Suez met la main sur GE Water pour 3,2 milliards d’euros

le 08/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Suez met la main sur GE Water pour 3,2 milliards d’euros
Usine de traitement de l’eau GE Water à West Valley City, dans l’Utah.
(Bloomberg)

Suez s’empare de GE Water, la filiale de General Electric spécialisée dans la gestion et le traitement des eaux industrielles. Le montant de la transaction, en valeur d’entreprise, s’élève à 3,2 milliards d’euros. Suez est épaulé par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ). Cette dernière détiendra 30% du capital de la structure qui regroupera GE Water et les activités similaires apportées par Suez.

Le prix d’acquisition représente 10 fois l’Ebitda 2016, indique Suez, en incluant les synergies de coûts, et 12,8 fois le cash-flow opérationnel. «Les synergies de coûts et de revenus seront pleinement réalisées en année cinq», précise Suez. Le groupe chiffre les synergies de coûts, au niveau de l’Ebitda, à 65 millions d’euros par an, dont 80% seront réalisés au terme de la troisième année suivant le rachat. Leurs coûts de mise en oeuvre, répartis entre 2017 et 2019, représentent une année de synergies. Les synergies de revenus s’élèvent à 200 millions d’euros par an.

Pour réaliser la transaction, Suez a indiqué avoir sécurisé un prêt‐relais. Il sera ensuite refinancé grâce à une augmentation de capital d'environ 750 millions d’euros, à laquelle les principaux actionnaires de Suez (Engie, CriteriaCaixa et le groupe Caltagirone) ont confirmé leur intention de participer au prorata de leur participation au capital. Suez émettra en parallèle une dette obligataire à hauteur de 1,1 milliard d’euros et des titres hybrides pour 0,6 milliard d’euros. CDPQ apportera près de 0,7 milliard d’euros d’equity.

Suez était conseillé par Morgan Stanley et la Société Générale.

Sur le même sujet

A lire aussi