L’offre d’échange de dette de Virgin Media fait grimacer ses prêteurs

le 17/02/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les détenteurs des tranches en livres et en dollars seront traités différemment.

Virgin Media sème le trouble chez ses porteurs de dette. Le câblo-opérateur britannique, propriété de l’américain Liberty Global, a lancé en milieu de semaine une offre d’échange sur des obligations libellées en sterling qui défavorise les détenteurs d’une tranche obligataire, libellée en dollars...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi