Les levées de fonds LBO se rapprochent cette année des niveaux d’avant-crise

le 30/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La collecte atteint un record depuis 2008. Les méga-fonds nord-américains et européens ont concentré la demande.

Les levées de fonds LBO se rapprochent cette année des niveaux d’avant-crise
Les spécialistes du rachat de sociétés par effet de levier ont collecté 207,8 milliards de dollars au 29 décembre.
(Crédit Thinkstock.)

Signe de l'engouement des investisseurs institutionnels pour le non-coté, les levées de fonds LBO (leverage buy-out) vont atteindre cette année leur plus haut niveau depuis la crise. A la date d’hier, 180 véhicules ont collecté 207,8 milliards de dollars (198 milliards d’euros), soit 30% de plus que les 159 milliards récoltés en 2015 par 213 fonds, montrent les statistiques Preqin.

En repassant la barre des 200 milliards de dollars, les spécialistes du rachat de sociétés par effet de levier ne sont plus très loin des 229 milliards de 2008. Après des années noires entre 2009 à 2012, les levées de fonds de LBO ont tutoyé les 200 milliards en 2013 avant de s’effriter les années suivantes. Pour autant, 2016 ne marquera pas un record pour l’industrie du capital-investissement dans son ensemble. Toutes stratégies confondues (LBO, infrastructures, secondaire, capital-risque...), la profession a jusqu’à présent amassé 578,8 milliards de dollars, contre 596 milliards en 2015, selon Preqin.

Dans le LBO, l’Amérique du Nord et l’Europe ont tiré le marché avec une collecte respective de 120 milliards (+38% sur un an) et 71,7 milliards de dollars (+47%). L’Asie a poursuivi sa décrue avec seulement 13 milliards. La tendance se retrouve dans le classement des 10 plus grands véhicules (voir le tableau), tous américains et européens et d’une taille supérieure à 5 milliards de dollars. Au printemps, Advent a réuni 13 milliards pour son 8e millésime, mais sans battre le record de Blackstone et ses 18 milliards de 2015.

Face à ces mastodontes, la principale levée de fonds en Asie, menée par MBK Partners, n'a totalisé que 4 milliards de dollars. Le japonais Marunouchi Capital est toutefois actuellement en campagne pour collecter 100 milliards de yuans (13,7 milliards d’euros) pour son 2e fonds Asie. L’américain KKR vise de son côté 7 milliards de dollars pour son 3e fonds consacré à la région, et 12 milliards pour son 12e fonds américain. Parmi les grands fonds globaux, SilverLake cible 12,5 milliards de dollars et Clayton Dubilier & Rice 8,5 milliards. Ce dernier aurait déjà sécurisé près 6 milliards.

L’appétit des investisseurs pour le private equity ne doit pas faire oublier le revers de la médaille. Les capitaux disponibles (dry powder) pour les LBO battent un nouveau record en cette fin d’année, à 535 milliards de dollars. 

ZOOM
(Illustration L'Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi