Le Parlement grec autorise la cession d’une part de l’opérateur télécoms OTE

le 19/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ce vote ouvre la voie à la vente par l’Etat de 5% du capital d’OTE, ce qui pourrait lui rapporter environ 200 millions d’euros. Les syndicats s’y opposent.

La Grèce poursuit ses efforts destinés à s’assurer la bienveillance de ses créanciers. Les députés grecs ont ainsi voté hier la levée du droit de veto dont disposait jusqu'à présent le Parlement sur toute modification du pacte d'actionnaires de l'opérateur de télécommunications OTE, deuxième...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi