Alain Afflelou veut tirer un trait sur son endettement

le 19/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe prévoit de souscrire un prêt bancaire d’au moins 270 millions d’euros, conditionné au succès de son introduction en Bourse.

Le groupe Alain Afflelou ne s’en cache pas : l’un des objectifs de son introduction en Bourse (IPO) est de se désendetter. Il vise ainsi un ratio d’endettement net de 3,3 fois son excédent brut d’exploitation (EBE) après l’opération, puis inférieur à 3 fois fin juillet 2017, contre 5,7 fois au 31...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi